Notice environnementale
Domaine des Oliviers à 
Pietrosella en Corse du Sud

Démarche éco-responsable :

Le programme immobilier des 23 Villas de luxe du Village Résidentiel de Tourisme de PIETROSELLA fait l’objet d’une démarche éco-responsable aussi bien dans le cadre de sa conception, des opérations de construction mais également en phase future d’exploitation.

1 / LA CONCEPTION
 

La notion d’éco-responsabilité a été abordée dès l’initiation du projet afin de respecter la nature sauvage du maquis et l’environnement local.


Le choix de construction Bi – Matériaux s’est donc porté sur un système constructif répondant au maximum à ces exigences.

Le choix du système constructif :

Fondations, Sous -sol et Dalle porteuse en Béton armée + 2 étages à Ossature bois :

 

Ce mode constructif permet d’offrir la solidité d’une construction traditionnelle avec un confort de vie largement supérieur à celle entièrement réalisée en béton du fait de ses performances thermiques naturelles.
 

Les structures en ossature bois offrent des avantages environnementaux indéniables :

  • Le bois est une matière première renouvelable, abondante et faisant l’objet de certification permettant sa traçabilité.

  • Il s’agit d’un matériau léger : son faible poids permet d'optimiser l'énergie consommée pour sa transformation, son transport et sa mise en œuvre.

  • Isolant : la faible conductivité thermique du bois permet de réaliser des économies d'énergie appréciables.

  • Le bois est un matériau dont la revalorisation ou le recyclage s'envisagent sans dommage pour l'environnement. Les chutes des composants bois préfabriqués en atelier comme les éléments bois d'habitations en fin de vie sont non polluants et recyclables.

  • Le bois est un remarquable 'carbonivore' ! C'est en effet le seul matériau dont toute utilisation permet de lutter contre le gaz à effet de serre.
     

En construction : le bois conserve ses stocks de gaz carbonique à hauteur d'une tonne de CO2 par m3, soit 15 à 20 tonnes de CO2 capté pour une maison bois française de taille moyenne.

En forêt : pour sa croissance, l'arbre absorbe le gaz carbonique atmosphérique (CO2) par photosynthèse. Une forêt bien gérée et exploitée peut emmagasiner annuellement 16 tonnes de CO2 grâce aux jeunes pousses très 'carbonivores'.

Matériau par excellence du développement durable, le bois est un acteur capital des enjeux environnementaux actuels et futurs.


 

Le choix de la production d’énergie renouvelable :

Utiliser les énergies renouvelables, présente de nombreux avantages. Cela aide à lutter contre l’effet de serre, en réduisant notamment les rejets de gaz carbonique dans l’atmosphère. Cela participe de plus à une gestion intelligente des ressources locales et à la création d’emplois.

Il existe 5 familles d’énergies renouvelables :

  • Le solaire photovoltaïque :

  • Le solaire thermique

  • L’éolien

  • La biomasse 

  • La géothermie

 

Lors de la conception du Domaine des Oliviers, il a été décidé de faire appel à 3 de ces familles

  • Le solaire photovoltaïque : 
    L’électricité est produite à partir de la lumière du soleil au moyen de panneaux photovoltaïques. 

  • Le solaire thermique :
    On utilise l’énergie solaire pour produire l’eau chaude sanitaire et chauffer les piscines.

  • La géothermie :   (Puit provençal)
    En utilisant la température constante du sous-sol, la géothermie peut permettre d’insuffler de l’air à température constante afin de mieux maîtriser le confort d’été et d’hiver tout en permettant de réaliser une économie de consommation d’énergie.

 

Les bâtiments sont donc équipés :

  • d’un système de panneaux solaires photovoltaïque couvrant à minima 80% du besoin global en électricité et en autoconsommation.

  • d’un système de panneaux solaires thermiques permettant de répondre au besoin d’eau chaude sanitaire des constructions et du chauffage des piscines.

  • d’un puits canadien permettant de profiter de température constante su sol.
     

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle au logement. Il profite de la température quasi constante du sol pour réchauffer ou refroidir l’air de renouvellement avant de l'insuffler dans la maison. La température du sol varie peu quelle que soit la saison et se maintient entre 10 et 15°C environ. 

L'hiver, le sol est plus chaud que l'air extérieur et l'air se réchauffe permettant ainsi un préchauffage de l'habitation. 

L'été, le sol est plus froid que l'air extérieur ; l'air est refroidi et permet de rafraîchir l’habitat avec un appoint réalisé par climatisation avec la pompe à chaleur.


 

Le tri sélectif :

Le fait d’aborder la question du tri sélectif à la conception du projet et de prévoir les espaces nécessaires en amont de la construction, permet aux futurs occupants et aux futurs exploitants, de ne pas subir le flux quotidien des déchets à traiter, et d’en optimiser la collecte, le tri et le traitement par recyclage.

Les bâtiments et infrastructures bénéficient d’espaces dédiés pour permettre la gestion optimum des déchets.

La gestion de l’eau :

Une attention particulière a été portée sur la gestion globale de l’eau sur le domaine.          

En effet ce dernier bénéficie d’un volet paysagé important et parfaitement intégré aux espaces naturels et sauvages qui servent d’écrin au domaine.

La gestion des eaux pluviales, tel que définie sur le site, permet d’éliminer le gaspillage de l’eau grâce aux divers bassins de récupération d’eau répartie de manière systémique sur le domaine. Ces bassins remplissent une double fonction, compenser l’imperméabilisation des sols du fait des constructions réalisées afin d’éviter l’érosion non désiré des sols en aval, et permettre le stockage d’eau afin de pouvoir l’utiliser lors des périodes sèches.

L’ensemble des systèmes d’arrosage est également géré et alimenté par système de pompes alimentées par l’énergie solaire.

2 / LA PHASE TRAVAUX

         

C’est lors des phases travaux que la notion d’éco-responsabilité prend tout sont sens .

En effet, le domaine étant situé en pleine nature, il était important de limiter au maximum l’impact sur l’environnement naturel.

Pour se faire une politique draconienne sera menée pour la réutilisation des végétaux et des matières premières présentes sur le site.

Outre le fait que le chantier sera un exemple de traitement et recyclage de ses déchets, lors du terrassement, l’ensemble des roches, terres, et végétaux seront stockés sur site (afin de limiter l’impact du transport), puis réutilisés ultérieurement sur le domaine.

  • Les roches extraites seront donc calibrées et taillées sur site et réutilisées pour les parties de parements en pierres des villas, ainsi que pour les murs de soutènement, les enrochements et les rocailles de jardins, permettant ainsi, au-delà de l’impact, une parfaite intégration du site dans le paysage.

  • Les terres, elles aussi seront réutilisées sur l’ensemble du volet paysagé.

  • Les végétaux comme notamment les oliviers et les bruyères déjà présents sur site seront harmonieusement replantés pour compléter l’intégration du domaine dans le paysage.

 

 

3 / LA PHASE D'EXPLOITATION        

Le domaine des Oliviers sera très peu invasif sur son environnement lors de sa construction. Sa conception générale permettra également une exploitation dite «vertueuse pour l’environnement ».

  • Les villas seront passives, voir pratiquement positives en énergie, grâce aux divers systèmes et équipements solaires décrits ci-dessus. 

  • La circulation sur le site s’effectuera en voiturettes électriques qui, elles aussi, seront rechargées grâces aux énergies renouvelables, limitant aussi les particules fines et l’émanation de gaz à effet de serre.

  • Le système gestion de l’eau permettra de puiser au minimum dans la ressource naturelle.

  • La gestion du tri sélectif et le recyclage des déchets seront rationalisés.
     

Les villas seront non seulement parfaitement intégrées dans leur environnement, mais bénéficieront d’un excellent bilan carbone lors de leur construction et de leur future occupation.